Des questions ? Besoin d'aide ? Contactez-nous au 06 47 75 27 92 ou par e-mail sur manue.meot@wordpress.agri-echange.org

Les démarches bas-carbone

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une démarche bas carbone

Une démarche bas carbone consiste à s’engager dans une certification (qu’elle soit publique avec le label bas carbone ou privée avec des entreprises ayant développé leur propre cadre de certification) dans le but de générer des crédits/certificats carbone. Ces crédits carbone pourront par la suite être vendus sur le marché de la compensation carbone volontaire et permettront ainsi d’obtenir un gain économique.

L’entraide dans la mise en place de démarches bas carbone

L’entraide joue un rôle important dans la mise en place de ces démarches bas carbone, car cela implique en général la mise en place de nouvelles pratiques pour améliorer le bilan carbone de l’exploitation. Par exemple, ces nouvelles pratiques peuvent permettre une meilleure gestion de la fertilisation pour les ateliers végétaux en privilégiant les fertilisants organiques et en optimisant les apports.

Le rôle d’Agri-Echange

Comment Agri-Échange facilite l’engagement des agriculteurs

Ainsi Agri-Échange, grâce aux échanges qu’elle permet entre agriculteurs, peut faciliter l’engagement des agriculteurs dans des démarches bas carbone et faciliter l’accès aux crédits carbone. Prenons un exemple concret : l’implantation de couverts végétaux permet de stocker du carbone dans les sols et ainsi d’améliorer son bilan carbone.

Les avantages d’Agri-Échange dans la gestion bas carbone

Agri-Échange permet aux agriculteurs de s’échanger des semences fermières, ce qui permet de limiter le coût d’implantation du couvert. La destruction des couverts peut aussi être facilitée grâce à la large gamme de matériel pouvant être mis à disposition des agriculteurs (broyeur, cover-crop, etc…). L’éco-pâturage peut aussi être possible grâce à la mise en relation avec des éleveurs de moutons. Cela permet ainsi de baisser les charges de mécanisation pour les céréaliers et de mettre à disposition de nouvelles ressources fourragères pour les éleveurs hors des périodes estivales.

Ainsi l’entraide facilite la mise en place de nouvelles pratiques dites bas carbone, ce qui permet aux agriculteurs engagés dans des démarches bas carbone de générer plus facilement des crédits carbone et à moindre coût.

Voir d'autres articles ⤵

L’agroforesterie

Qu’est-ce que l’agroforesterie ? L’agroforesterie associe au sein d’une même parcelle des pratiques de productions sylvicoles (sous différentes formes : haies, arbres, bosquets) et de

Lire l'article »